search
Include:
The following results are related to DARIAH EU. Are you interested to view more results? Visit OpenAIRE - Explore.
358 Research products, page 1 of 36

  • DARIAH EU
  • Publications
  • Research data
  • French
  • DARIAH EU

10
arrow_drop_down
Relevance
arrow_drop_down
  • French
    Authors: 
    Angela Cossu;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • French
    Authors: 
    Savonnet, Marinette;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Les Systèmes d'Information Scientifique (SIS) sont des Systèmes d'Information (SI) dont le but est de produire de la connaissance et non pas de gérer ou contrôler une activité de production de biens ou de services comme les SI d'entreprise. Les SIS se caractérisent par des domaines de recherche fortement collaboratifs impliquant des équipes pluridisciplinaires et le plus souvent géographiquement éloignées, ils manipulent des données aux structures très variables dans le temps qui vont au-delà de la simple hétérogénéité : nuages de points issus de scanner 3D, modèles numériques de terrain, cartographie, publications, données issues de spectromètre de masse ou de technique de thermoluminescence, données attributaires en très grand volume, etc. Ainsi, contrairement aux bases de données d'entreprise qui sont modélisées avec des structures établies par l'activité qu'elles supportent, les données scientifiques ne peuvent pas se contenter de schémas de données pré-definis puisque la structure des données évolue rapidement de concert avec l'évolution de la connaissance. La gestion de données scientifiques nécessite une architecture de SIS ayant un niveau d'extensibilité plus élevé que dans un SI d'entreprise. Afin de supporter l'extensibilité tout en contrôlant la qualité des données mais aussi l'interopérabilité, nous proposons une architecture de SIS reposant sur : - des données référentielles fortement structurées, identifiables lors de la phase d'analyse et amenées à évoluer rarement ; - des données complémentaires multi-modèles (matricielles, cartographiques, nuages de points 3D, documentaires, etc.). Pour établir les liens entre les données complémentaires et les données référentielles, nous avons utilisé un unique paradigme, l'annotation sémantique. Nous avons proposé un modèle formel d'annotation à base ontologique pour construire des annotations sémantiques dont la cohérence et la consistance peuvent être contrôlées par une ontologie et des règles. Dans ce cadre, les annotations offrent ainsi une contextualisation des données qui permet de vérifier leur cohérence, par rapport à la connaissance du domaine. Nous avons dressé les grandes lignes d'une sémantique du processus d'annotation par analogie avec la sémantique des langages de programmation. Nous avons validé notre proposition, à travers deux collaborations pluridisciplinaires : - le projet ANR CARE (Corpus Architecturae Religiosae Europeae - IV-X saec. ANR-07- CORP-011) dans le domaine de l'archéologie. Son objectif était de développer un corpus numérique de documents multimédia sur l'évolution des monuments religieux du IVe au XIe siècle (http://care.tge-adonis.fr). Un assistant d'annotation a été développé pour assurer la qualité des annotations par rapport à la connaissance représentée dans l'ontologie. Ce projet a donné lieu au développement d'une extension sémantique pour MediaWiki ; - le projet eClims dans le domaine de la protéomique clinique. eClims est un composant clinique d'un LIMS (Laboratory Information Management System) développé pour la plate-forme de protéomique CLIPP. eClims met en oeuvre un outil d'intégration basé sur le couplage entre des modèles représentant les sources et le système protéomique, et des ontologies utilisées comme médiatrices entre ces derniers. Les différents contrôles que nous mettons en place garantissent la validité des domaines de valeurs, la complétude, la consistance des données et leur cohérence. Le stockage des annotations est assuré par une Base de Données orientées colonnes associée à une Base de Données relationnelles.

  • French
    Authors: 
    Pouyllau, Stéphane;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
    Project: EC | HaS-DARIAH (675570)

    International audience; Le web sémantique et l'ouverture des données (publications, archives, référentiels) dans les sciences humaines et sociales (SHS) ont permis la création outils de recherche nouveaux permettant à la fois de créer des portails documentaires (autour de moteurs de recherche sémantiques) et des applications pouvant être embarquées dans des sites web. ISIDORE, l'accès unifié aux données, publications et informations des SHS entre dans cette catégorie. Lancé en 2010 par le CNRS et actuellement développé par Huma-Num, ISIDORE propose, outre un moteur de recherche sur le web, une collection d'applications permettant de l'utiliser de façon « embarqué » pour des usages aux plus près des besoins des enseignants-chercheurs et des étudiants.

  • French
    Authors: 
    RIATE, UMS;
    Publisher: Nakala by Huma-Num

    Ces documents ont été élaborés à partir de l’annexe statistique du rapport “Développement rural dans l’Union européenne” publié par la DG AGRI (2007). La carte située en haut du document présente la répartition totale du FEADER par État Membre. La seconde carte présente la répartition de ces mêmes fonds selon les trois nouveaux objectifs définis par le Conseil de l’Union européenne. (Pour plus de précision, consulter le rapport p.51) Réalisée dans le cadre d'une étude commanditée par la Délégation Interministérielle à l’aménagement et la compétitivité des territoires (DIACT) à l'occasion de la Présidence française de l'Union européenne

  • French
    Authors: 
    Ferracci, Elsa;
    Publisher: HAL CCSD

    As a result of technological obsolescence, nowadays long-term archiving proves to be unavoidable and represents an issue in the field of Higher Education and Research. Nevertheless, long-term preservation requires specific skills and technics, as it implies human and financial costs. Academic libraries have then to define their role regarding long-term archiving of the digital contents they usually store, broadcast or produce. The goal of this report is to give an updated overview of long-term archiving in the field of Higher Education and Research, to present and analyse a set of feedbacks from French academic libraries having completed successfully or being considering a long term archival project, and to deduce the difficulties and obstacles which are opposed to a significant progress in long-term archiving in academic libraries. The report will consider different levels of resource sharing as a response to these difficulties.; Au vu des risques que créée l’obsolescence technologique, l’archivage pérenne des contenus numériques s’avère désormais incontournable et constitue un enjeu pour l’Enseignement supérieur et la Recherche. La préservation à très long terme nécessite cependant des compétences et des techniques spécifiques et implique des coûts, humains et financiers. Pour la bibliothèque universitaire se pose alors la question du rôle qui doit être le sien au regard de l’archivage pérenne des contenus numériques qu’elle est amenée à stocker, à diffuser ou à produire. L’objectif de ce mémoire est de dresser un panorama de l’archivage pérenne dans l’Enseignement supérieur et la Recherche, de présenter et d’analyser un ensemble de retours d’expérience de bibliothèques universitaires ayant mené à bien, ou mettant actuellement en oeuvre, ou encore envisageant un projet d’archivage pérenne, et d’en déduire les difficultés et les obstacles qui s’opposent à une réelle avancée de l’archivage pérenne en bibliothèque universitaire. Le mémoire envisagera la mutualisation, à divers niveaux, comme une réponse à ces difficultés.

  • French
    Authors: 
    RIATE, UMS; IGEAT;
    Publisher: Nakala by Huma-Num

    Cet ouvrage est le prolongement d'un projet de recherche européen (ESPON 3.4.1 Europe in the world) financé par le programme ESPON (European Spatial Planning Observatory Network), sous la Direction de Claude Grasland et Clarisse Didelon. Cette recherche a associé des équipes de plusieurs pays européens : UMS RIATE (France), IGEAT (Belgique), ITPS (Suède), LADYSS (France), UMR Géographie-cité (France), CRS HAS (Hongrie), TGRIS (Roumanie), ETH (Suisse), GRUPO SOGES (Italie), ORMES (Maroc). Cette carte présente la part des échanges commerciaux bilatéraux (import + export) qu'un pays réalise avec les 27 membres de l'Union européenne considérée comme un tout. On distingue les pays pour lesquels l'UE est un partenaire incontournable et ceux qui sont des partenaires incontournables pour l'UE. (pour plus d'information voir l'atlas p.82)

  • French
    Authors: 
    Clochard, Olivier;
    Publisher: Nakala by Huma-Num

    Carte présentée dans la troisième partie de l'atlas des migrants en Europe : L'enfermement au cœur des politiques d'asile et de migration - Troisième sous-partie : Dans les camps, la contestation devient permanente

  • French
    Authors: 
    Marichal, Robert;
    Publisher: DU

    Photo. vue 3

  • French
    Authors: 
    RIATE, UMS; Géographie-cité, UMR;
    Publisher: Nakala by Huma-Num

    Cet ouvrage est le prolongement d'un projet de recherche européen (ESPON 3.4.1 Europe in the world) financé par le programme ESPON (European Spatial Planning Observatory Network), sous la Direction de Claude Grasland et Clarisse Didelon. Cette recherche a associé des équipes de plusieurs pays européens : UMS RIATE (France), IGEAT (Belgique), ITPS (Suède), LADYSS (France), UMR Géographie-cité (France), CRS HAS (Hongrie), TGRIS (Roumanie), ETH (Suisse), GRUPO SOGES (Italie), ORMES (Maroc). Carte du potentiel de population en 1999 dans un voisinage de 1000km qui permet la représentation de noyaux de peuplements ainsi que ses limites. Sur cette carte, l'inde et la chine sont définis comme des continents démographiques majeurs. (Pour plus d'information voir l'ouvrage p.21)

  • French
    Authors: 
    RIATE, UMS; MIGRINTER;
    Publisher: Nakala by Huma-Num

    Cet ouvrage est le prolongement d'un projet de recherche européen (ESPON 3.4.1 Europe in the world) financé par le programme ESPON (European Spatial Planning Observatory Network), sous la Direction de Claude Grasland et Clarisse Didelon. Cette recherche a associé des équipes de plusieurs pays européens : UMS RIATE (France), IGEAT (Belgique), ITPS (Suède), LADYSS (France), UMR Géographie-cité (France), CRS HAS (Hongrie), TGRIS (Roumanie), ETH (Suisse), GRUPO SOGES (Italie), ORMES (Maroc). Cette carte présente le nombre de morts et la cause des décès des migrants qui ont tenté de franchir les frontières de Schengen. (pour plus d'information voir l'atlas p.225) https://www.nakala.fr/data/11280/ffed92ce https://www.nakala.fr/data/11280/2bd170fd https://www.nakala.fr/data/11280/d6772165 https://www.nakala.fr/data/11280/1c44cf21 https://www.nakala.fr/data/11280/a9d4a1aa https://www.nakala.fr/data/11280/cc81bb92